30 mars 2019

Sortir de sa torpeur

Sortir de sa torpeur

Quelle est l’essence même d’une de tes natures sur Terre? Quel est ce défi qui se présente à toi, humain(e) qui a tendance à facilement t’endormir sur tes lauriers? Eh bien la réponse, comme souvent, est dans la question. Ca y est? Tu l’as? Et oui,c’est ça, s’endormir sur ces acquis! Pour finir par couler de vieux jours heureux? Alors ça, c’est dans le texte, maintenant, passe en revue toutes les personnes à la retraite ou pas loin et dis moi si tu en connais beaucoup qui vivent de cette façon (heureux et satisfaits de leur vie). Heureusement, certains y arrivent, en revanche c’est une majorité de gens qui continuent d’être insatisfaits malgrè tous les biens qu’ils possédent (maison,  appartement, voiture, camping-car, TV, salon, retraite…). Combien d’entre eux vivent leur rêve? Quel est l’un des secrets qui fait que certains se sont endormis dans leur vie et vivent la misère et que d’autres continuent de s’épanouir, vivent? Je vais tenter de donner une réponse possible, selon mon point de vue qui est changeant, à cette question qui est applicable à tous les aspects de la vie (social, professionnel, alimentation…) et qu’une grande partie de la population finit par se poser à un moment (pour ceux qui en ont le temps en tout cas…).

Lorsque tu sors le nez de ton écran-télèphone, tablette, ordinateur, TV- et que tu oses observer le monde extétieur que l’on appelle Nature, que peux-tu en apprendre? Quand je parle de la nature, ce n’est pas regarder ton chat ou chien ou même les vaches dans un champ. Ces animaux sont trop « humanisés ».

Les grands philosophes, mystiques, génies de tout temps ont pour la plupart puisé leur savoir de la nature pour en tirer quelque chose, aujourd’hui nous appelons cela du biomimétisme, ça fait chébran, avant on disait tout simplement de l’analogie. Une nuance tout de même entre ces deux termes : l’analogie est le fait d’observer qu’un événement naturel extérieur à ton corps est potentiellement semblable à ce qui se passe en toi. Pour le biomimétisme c’est de prendre une compétence qui s’exprime dans la nature et l’adapter d’une manière souvent industrielle pour qu’elle nous serve dans notre vie de tous les jours. Perso je ne suis pas un ingénieur, je n’ai pas la compétence de à partir de la structure de la peau du requin de savoir comment en faire une combinaison (c’est ça du biomimétisme), je vais donc rester sur l’analogie qui est la base du taoïsme et de la médecine chinoise.

Alors, que se passe-t’il dans le monde sauvage et qui fait qu’une espèce animale et/ou végétale perdure dans le temps? L’A.D.A.P.T.A.T.I.O.N. Tous les êtres vivants, vibrants qui sont arrivés jusqu’à notre époque, nous compris, ont dû s’adapter, modifier, changer leur comportement, leur mode de fonctionnement selon les défis qu’ils rencontraient. Dans cette phrase que tu viens de lire, trois verbes importants sont à retenir, je te les répéte : adapter, modifier, changer.

Il y a quelques jours je discutais avec une amie sur le fait de vieillir et je lui disais que vers mes 35 ans j’avais senti comme un truc comme quoi arrivé à cet âge, il n’est plus temps de faire des projets. Injonction qui me venait de je ne sais où!!! En y pensant un peu, quel est le lot de 90% des humains dits « civilisés », pour rester poli : tu passes 20/25 ans à l’école, tu trouves un boulot, au taf ou au bahut t’as rencontré ton mec ou ta gonzesse avec qui tu vas acheter ta maison (à crédit), te marier, faire des enfants, dans le même temps tu essaies de monter les échelons dans ton cadre professionel puis vers 35/40 ans, la pression sociale te fait sentir que s’il te manque un des trucs ci-dessus, ouais ben t’es pas au top. Et souvent, pour beaucoup de personnes, la progression sociale stoppe à cet âge-là, elle se stabilise et l’objectif qu’il te reste à atteindre c’est d’arriver jusqu’à la retraite en faisant de l’argent, sans faire trop de bruit pour ne pas te faire tej de ton taf et te faire remplacer par un plus jeune plus ambitieux et TU RENTRES DONC DANS DE BONNES PETITES ROUTINES QUI T’ENCROUTENT!!!

Heureusement tout le monde n’est pas comme ça, je caricature, certains gardent leur peps et continuent d’avancer. Mais comment font ces gens? Quels principes mettent-ils en oeuvre? Le changement, l’adaptation, ils modifient ce qui ne convient plus ou ce qu’ils ne veulent plus. Ce sont les maitres mots à retenir pour nourir ton énergie, te permettre de continuer à faire un pas en avant. La vie ne s’arrête pas à 40 ans parce que tu a réalisé ce que la société, tes parents attendent de toi, à contrario, elle ne fait que commencer. Tu commences à avoir suffisamment de bagages pour éviter de reproduire des expériences qui ne te servent pas, tu commences à bien te connaître, savoir ce qui  te fais plaisir, te mets en joie. Et il existe tellement de choses que tu n’as pas encore testé et qui peuvent changer ta vie et ta vision, et pour cela il faut être prêt à modifier quelques petits trucs dans sa vie. Comme dans l’alimentation! A chaque que tu manges, par exemple une tomate, tu as des aigreurs, tu digéres pas bien. 2 options : tu prends un médoc à chaque que tu manges une tomate pour éviter les effets ou tu évites de manger des tomates pendant un temps et tu vois si tu peux régler la problèmatique (perso j’opte pour la deuxième option, mais tu peux choisir la première et devenir dépendant d’un médoc qui va te soulager pendant un temps…)

Tu te prends toujours la tête avec un collégue ou ton gamin, CHANGE ton comportement plutôt que d’essayer que l’autre ne change ou te comprenne. Le changement, l’adaptation est d’une puissance extraordinaire.

Une parenthése sur l’adaptation, le changement. Cela doit se faire petit pas par petit pas. Quand tu décides de te remettre à l’activité physique, tu ne peux pas du jour au lendemain partir courir pendant une heure, déjà ça m’étonnerait que tu tiennes et surtout tu viens traumatiser ton corps et te dégouter de la pratique. Mets de la douceur dans ce que tu mets en oeuvre, la transition est toujours plus agréable quand elle se fait dans la compréhension de ce qui se trame et surtout elle se maintient beaucoup mieux dans le temps. Inspire-toi de la vraie nature, observe tous ces êtres oeuvrer de manière écologique dans le sens de respect de ce qui les entoure.

Hormèse