Blog

3 novembre 2019

Se sentir à sa place

Certainement l’une des choses qui m’est le plus difficile d’être.

Quelle place? En quelle occasion? Quoi y faire et comment bien le faire quand je suis dans cette place? Et comment savoir que je suis vraiment là où je devrais être?

Tout un tas de questions et j’en oublie que je me suis longtemps et souvent posées.

Et enfin, je peux dire que là où sont mes pieds, c’est bien là que je dois être, même si parfois le doute peut encore me titiller, au fond de moi, je sais que ce que je fais et Là où je le fais, c’est correct.

Evidemment et sans surprise, je ne suis pas parfait, j’ai pas mal de points à corriger et d’aspects que je peux pousser un peu plus loin, ce qui me permet de garder un objectif à atteindre ou à viser en tout cas, mais qu’est-ce que c’est bon quand tu sens cette connexion avec ton espace-temps, je dirai même quand ce que tu crées, advient et que tout se place exactement bien, chez moi on dit que tout se goupille bien!

Tu seras certainement déçu(e) que je ne te donne LA solution pour arriver à cela. Déjà je ne la connais puis surtout je pense que chacun compose sa recette pour atteindre cet état qui peut très bien touché quiconque, du plus grand businessman au plus spirituel en passant par le chantant qui pose son groove.

Ce que je sais en revanche c’est que mes pratiques m’ont aidé et continuent à me permettre d’être dans une plus grande écoute de se qui me fait vibrer ou non et bien plus qu’autre chose, je suis de plus en plus à l’écoute de mon intuition, ce guide intérieur inspiré de son environnement et des énergies y séjournant. Et pour moi, la porte d’entrée a été les arts énergétiques, de l’Aikido quand j’étais gamin au Qi Gong maintenant, mais je pourrai aussi bien y rajouter le fait de faire des fasting, du renforcement musculaire, un travail sur moi, en gros tout un tas d’ingrédients qui se combinent plus ou moins bien, encore une fois, pour moi. Pour toi, ce sera sûrement différent, même s’il y a bien un dénominateur commun à tout ça : la foi. Oui, c’est un grand mot, voire un gros mot pour moi pendant longtemps car trop connoté aux religions. Mais avoir foi en ce que l’on fait, en ce que l’on ressent, pense c’est un puissant carburant pour rester motiver et arriver à atteindre ou en tout cas effleurer ses objectifs, quels qu’ils soient.

Un autre facteur indéniable, c’est aussi d’écrire sur ce site, même s’il n’y a pas foule, j’essaie d’être honnête dans l’écriture ce qui me pousse et m’oblige de réellement incarné ce que je tape.

Puis le mouvement!!! Ca, c’est puissant surtout que j’ai bien connu la stagnation qui petit à petit me mener au dépérissement et lui, ce mouvement de vie à l’intérieur qui m’a poussé à l’extérioriser jusqu’à accompagner les autres à remettre du mouvement dans leur vie. Quand je parle de mouvement, c’est celui qui se rapproche de quelque chose de naturel en explorant les potentiels de son corps et en puissant le reproduire en extérieur, dans la nature comme en ville, sans avoir besoin d’une machine ou de toute une panoplie d’haltères. Et quand ce mouvement se combine à la musique, alors là c’est puissant. Attention, un mouvement libre, je ne parle pas de danse chorégraphiée avec des pas précis, la vrai liberté de bouger, allongé(e), assis(e), de sauter partout, sous le soleil, la lune, la pluie, dans la boue, quel plaisir que de renouer avec cette innocence de l’enfant. Le corps répond tellement bien à l’onde musicale quand tu lâches ton cerveau, s’en est bluffant et cela vient vraiment débloquer des choses à l’intérieur. Souviens-toi la dernière fois que tu t’es vraiment lâché(e) sur une musique sans avoir rien pris, la joie que cela t’a amené de te sentir vibrer, vivant(e). Si tu me crois, vas-y, essaye, prends une musique que tu kiffes, mets le son aussi fort que tu le souhaites et laisse-toi pénétrer par l’onde de la musique et voie comme elle te porte, comme elle guide tes mouvements, tes pas et plus tu lâcheras ce mental qui va te dire pleins de choses plus tu libéreras de choses, aussi bien des émotions qui peuvent ressortir que des gestes que tu ne savais même plus que tu savais les faire.

Alors? C’était comment? T’as kiffé? Et t’imagines même pas quand on fait ça à plusieurs comme c’est bon d’évacuer toutes ces tensions, ces stress accumulés.

Voila quoi, ce que je veux dire c’est quand je fais tout ça, des fois en même temps, si si c’est possible, imagine du Qi Gong en mouvements libres sur de la musique (bon je casse un peu la tradition, et alors!!!) en gardant la conscience, la présence sur ce que je fais, tout s’aligne et du coup tout se goupille exactement comme ça doit être, c’est à dire au top!!! Et mon corps, physique, émotionnel, énergétique, spirituel tout ce que tu veux me remercie, car chaque jour je le bouscule un peu et je lui montre qu’un peu d’inconfort, ça ne tue, comme dirait l’autre, tout ce qui ne te tue pas, te renforce, euh, c’est de l’hormèse ça, non?

 

Eh, psstttt!!! Tu viens bouger ton corps?!!! Chiche!

A la une, Hormèse