Blog

23 juillet 2019

Recette du kombucha

Bocal type pour une fermentation

Quand tu produis ton kombucha (ce que je te conseille plutôt que d’en acheter dans le commerce que je trouve personnellement trop sucré. De plus, faudra m’expliquer comment ils stoppent le processus de fermentation pour pas que la bouteille pète dans le magasin), tu te retrouves rapidement avec plein de mère que tu essaies, en général, de distribuer tout autour de toi. Et lors de cette belle distribution, pour rappel les mères de kombucha s’offrent, tu te dois le plus souvent d’expliquer le processus de fermentation, la recette quoi!

C’est pas que cela me dérange d’expliquer, c’est plus une question pratique. Car si je te donne les détails à la voix, le temps que tu rentres chez toi et que tu fasses ta première préparation, t’auras sûrement oublié les quantités, le bon ordre des étapes… En plus, en bas de l’article tu peux laisser un commentaire pour donner tes expériences qui sont toujours bienvenues. On se retrouve vite à préparer toujours avec les mêmes goûts, alors un peu de nouveauté, ça peut pas faire de mal.

Donc, quand une personne t’a généreusement donné une mère de kombucha avec un peu de liquide à ne surtout pas jeter, tu vas pouvoir la conserver au réfrigérateur plusieurs semaines voire plusieurs mois sans problème (à condition que le champignon baigne dans le liquide). Ensuite il va falloir que tu dégotes un récipient suffisamment grand pour lancer le travail de fermentation. Un grand bocal en verre pouvant contenir de 1,5l à 3 ou 4l fera très bien l’affaire. Il te faudra du sucre de canne et du thé noir neutre ou aromatisé selon ta préférence.

Une fois tous ces ingrédients réunis, voici comment procéder. Je te donne les quantités pour préparer un litre de kombucha, donc si tu veux en faire plus, à toi de multiplier les doses!

Alors, pour 1l de production :

  • commence par faire chauffer 1l d’eau (de source ou filtrée)
  • pendant ce temps, dans un récipient qui pourra accueillir l’eau chaude, dépose 70g de sucre et un sachet de thé ou une bonne grosse pincée de thé en vrac
  • une fois l’eau bouillante, verse-la sur le sucre et le thé (je te conseille au préalable de réhydrater ton thé pour l’eau bouillante ne brûle pas les saveurs) et mélange pour que le sucre se dissolve bien
  • au bout de 8 minutes environ, retire le sachet de thé ou filtre le liquide pour enlever le thé en vrac (un thé trop infusé n’est pas bon)
  • laisse tout ça refroidir à l’air libre jusqu’à ce que cela atteigne la température ambiante
  • une fois ton thé refroidit, tu peux y plonger la mère de kombucha et le liquide fournit avec. Ta mère (de kombucha!!!) aura sûrement une face plus lisse que l’autre, c’est cette face qui doit être tournée vers le haut
  • la mère de kombucha va flotter entre deux eaux pendant un jour ou plus, c’est normal, puis il va remonter petit à petit pour finir par venir flotter
  • recouvre ton bocal d’une gaze, d’un tissu laissant passer l’air et empêchant les petites bêtes volantes de venir se noyer dedans
  • puis laisse ton pot à l’abri de la lumière pendant une semaine, le travail de fermentation va se faire tout seul, le champignon va se nourrir du sucre et du thé pour créer une boisson fermentée que tu pourras consommer une fois cette semaine écoulée

Si tu consommes dans cet état, la boisson ne sera pas très pétillante et surtout, tu auras à chaque fois le même goût, ce qui au bout d’un certain temps peut lasser. Je t’invite donc à lancer une deuxième fermentation avec des fruits. Pour se faire, et que tu fasses qu’une fermentation ou une deuxième comme maintenant, il te faut une ou plusieurs bouteilles en verre de limonade, avec un bouchon hermétique, comme sur la photo.

                        Bouteilles idéales

A partir d’ici, tu vas devoir laisser ton imagination se dévoiler. Bon, au début je te conseiller de rester sur des saveurs que tu aimes et par la suite de tester.

Pour la deuxième fermentation :

  • tu vas donc incorporer dans une bouteille l’équivalent d’une cuillère à soupe d’un fruit, celui que tu veux (plus il sera sucré plus ta boisson sera pétillante, sans jamais être alcoolisée ou vraiment très très très peu) et tu vas verser ta préparation, ton kombucha qui aura déjà fermenté pendant une semaine dans la bouteille
  • ferme bien ta bouteille et laisse-la à température ambiante 24h
  • au bout d’une journée, dépose ta bouteille au frigo où le froid va stopper la fermentation
  • une fois ta boisson fraîche tu peux la consommer

ICI, ATTENTION !!!

Quand tu vas ouvrir ta bouteille, cela va faire comme quand tu ouvres du champagne, à moins que tu es loupé une étape… Donc attention aux éclaboussures, t’inquiète pas, on se fait tous avoir au moins une fois ou l’autre ;).

Pour relancer une fermentation, tu reprends les étapes du début, prends bien soin d’attendre que ton thé soit suffisamment froid avant d’y plonger la mère de kombucha qui ne supporterait pas un excès de chaleur.

Si tu décides de faire une pause de production, place ta mère (toujours celle de kombucha hein!) dans un bocal, verse du kombucha, referme et place au frigo jusqu’à la prochaine.

Tu observeras qu’au fil des fermentations, le champignon a tendance à grossir à se diviser sur l’épaisseur (quasiment à chaque production). Quand c’est le cas, retire une épaisseur, conserve-la dans un bocal avec du kombucha que tu placeras au frigo. Tu peux garder une mère au réfrigérateur pour le cas où tu ferais mourir celle que tu utilises, mais tu vas vite te retrouver submerger de champignon, alors pense à en donner à tes proches pour que eux aussi découvre ce plaisir de préparer sa propre boisson!!!

Remarque : si en deuxième fermentation tu ne mets que des plantes (par exemple de la menthe), la boisson sera peu pétillante, c’est le sucre des fruits qui relance la fermentation!

Je te souhaite une bonne dégustation et je t’invite à partager ci-dessous tes astuces et recettes.

 

Alimentation