Blog

26 août 2019

Pourquoi pratiquer le Qi Gong?

Et en particulier le Zhineng Qi Gong!!!

Tout ce qui suit n’engage que moi, même si la plupart des pratiquants se retrouveront, je l’espère, dans mes propos.

Le corps physique

L’une des sensations agréables, pas toujours au début, et surtout si tu n’as aucune pratique physique est que tu découvres ou plutôt redécouvres ton espace physique qui te semblait si naturel dans ta jeunesse. Dans les premiers temps ces espaces risquent fort de se rappeler à ton souvenir par des douleurs , tensions, blocages plus ou moins forts, d’où mon « pas toujours au début ». Tout ceci est normal, c’est ta machine qui se dégrippe. Au fil de ta pratique, tu vas développer ce que l’on appelle la proprioception, cette capacité que l’on a tous de savoir à quel endroit de l’espace se trouve telle ou telle autre partie de notre corps et de là de déplacer ses membres d’une manière tout à fait consciente et maîtrisée. C’est par exemple la facilité de toucher son nez avec le pouce les yeux fermés, sans s’enfoncer le pouce dans les dits yeux!!!

La mise en mouvement douce de ton corps va de plus permettre aux différents fluides de l’organisme de mieux circuler, voire tout simplement de circuler, ce qui va lever les divers blocages. Et c’est là que ce n’est pas toujours agréable car quand un blocage saute, un flot d’énergie se met à circuler dans une zone qui a pu être longtemps non irriguée, un peu comme un barrage naturel dans une rivière qui finit par céder et tout emporter sur son passage pour faire place nette. C’est douloureux quand ça passe pour laisser ensuite la place à une sensation plus douce, à condition de continuer à faire circuler les énergies par tes mouvements de Qi Gong. Et ça, quand avec de la pratique tu sais et sens que quelque chose se libère, c’est vraiment exquis.

De plus, lors des pratiques, tu seras inviter au début d’une façon naturelle puis ensuite d’une manière maîtrisée, à prendre conscience de ta respiration  pour tendre à une meilleure capacité pulmonaire et donc accroître l’air qui circule à l’intérieur, cet air qui véhicule évidemment beaucoup de fluides et énergies dans ton organisme. Ceci te donneras de plus en plus de vitalité via une meilleure répartition des hormones et une baisse de l’inflammation (par des respirations bien spécifiques).

Le corps émotionnel

Par le travail du souffle, une des répercutions se porte sur le plan émotionnel. Tu as bien pu constater qu’à chaque grande émotion que tu vis c’est, entre autre, ta respiration qui se bloque, accélère, se saccade ou encore s’approfondit lors d’un moment de délectation. Si donc les émotions jouent sur le souffle, il est pertinent de croire que la maîtrise du souffle peut amener un contrôle des émotions, non? Bien entendu, oui. Je t’avoue que ce n’est pas la partie la plus évidente car nous sommes tellement conditionnés à réagir de tel ou tel sorte qu’il est difficile de changer nos réactions, qui plus est en restant serein. Ca se travaille tout de même très bien avec de l’assiduité.

Une des motivations pour approfondir cet aspect est de garder à l’esprit que des émotions trop fortes, trop régulières, non exprimées sont les causes de nombreux troubles et symptômes! Alors apprendre à les maîtriser pour les transcender est tout de même une belle voie d’entretien de sa vitalité.

Le corps subtil

Ou encore appelé le spirituel, la conscience. Pour beaucoup, cette sphère est bloquée, interdite par des conditionnements qui peuvent être intéressant à lever vue tout ce que cette aspect nous apporte. Pour moi cela a d’abord commencer par une meilleure connexion et écoute de mon intuition. Dans notre monde matériel il est mal vu de parler d’intuition sauf que les plus grandes découvertes et tous ces inconnus qui ont sauvé leur vie ou la vie d’autrui ont écouté leur intuition. Puis, un jour est arrivé chez moi le Zhineng Qi Gong qui a ouvert cet espace spirituel qui restait fermé. Là cela a été un choc, pas du tout destructeur, au contraire, un choc dû à la connexion à quelque chose qui nous dépasse, cette connexion à cet espace infini, cet Univers auquel nous appartenons et qui fait que nous sommes là aujourd’hui. La pratique du Zhineng Qi Gong m’a permis d’aller encore plus loin dans cette place que j’occupe, place infime vis-à-vis de l’Univers et immense en regard de mon espace physique et de mon environnement proche. Cela redonne une réelle responsabilité de nos actes et de ce que l’on souhaite.

J’espère par ce partage que j’ai pu au moins te donner l’envie de venir essayer avec moi ou un autre la pratique du Qi Gong.

Qi Gong